Compostelle : Conques – Livinhac le Haut

J12 : 26 km

Dimanche 2 juillet 2017

Solidarité

Après une soirée à Conques, nous sommes repartis sous le brouillard. Cette semaine, j’ai réappris la solidarité. Ces jours de pluie ont été beaucoup plus facile en marchant en groupe. L’effet de chacun se relayant en tête ou à discuter sur les tronçons ennuyeux ont permis de faire défiler les kilomètres ou les montées sans cogiter. Etre seule, sous des trombes d’eau, aurait été plus difficile.

Un dimanche midi à Decazeville

20170702_153905
Decazeville

Avant de monter à Livinhac le Haut, le chemin passe par Decazeville. La ville fait partie des villes sinistrées et subit l’abandon des centres-villes. Nous sommes passés un dimanche midi, accentuant le phénomène. Une ville fantôme. Nous avons trouvé une seule boulangerie d’ouverte pour déjeuner.

Réalités des territoires

Après 10 jours à traverser les villages, j’ai oublié cette réalité de certaines agglomérations françaises. Le chemin apporte une vision plus large de la France. Des fois, je m’étonne que dans les endroits où je passe, on ait le même président … Tellement mon quotidien parisienne est différent de celui que je vois sur ce chemin. Ce voyage permet de me confronter à d’autres réalités de nos territoires.

C’est quelque chose que j’apprécie particulièrement. Il me nourrit intellectuellement et me conscientise encore davantage. Je ne sais pas encore ce que je vais faire de toute cette matière. C’est passionnant.

Je suis à ma place sur ce chemin et peut y déployer mes ailes sans me les faire couper en permanence.

20170702_090142

Conseils pratiques

Hébergement

  • Gîte bio La vita è bella à Livinhac le Haut
  • 06 77 55 78 33

  • maisonrigolo@yahoo.com

  • Nuitée avec petit-déjeuner : 22 €, repas italien : donation

Je recommande absolument ce gîte pour sa propreté et la divine cuisine italienne. Les pâtes ! Délicieuses. L’accueil peut paraître abrupte au départ car il y a un certain nombre de règles à respecter notamment contre les punaises de lit. Passé ce rituel, j’ai passé une excellente soirée à refaire le monde et Jani est très sympa. Changement de décor et d’ambiance après l’abbaye, c’est le charme du chemin de ne jamais dormir au même endroit.

A écouter

  • Carnets de campagne par Philippe Bertrand
  • Emission du lundi au vendredi de 12h30 à 12h45 sur France Inter

Une émission passionnante sur les actions se déroulant sur les territoires notamment l’économie sociale et solidaire. Un regard bienveillant et différent sur les campagnes françaises.

Autres articles

 

1 commentaire sur “Compostelle : Conques – Livinhac le Haut

Laisser un commentaire