Compostelle : Figeac – Gréalou

J14 : 20 km

Mardi 4 juillet 2017

Casse-tête pour sortir de Figeac

Aujourd’hui, j’ai été sage et écouté les conseils d’une amie. j’ai fait une étape plus modeste pour reposer mes genoux. La journée avec la chaleur revenue, les cigales, plus de chemins et moins de routes sent bon les vacances. Le retour de la sieste dans l’herbe bien grasse aussi.

Malgré le plan et de la bonne volonté, la sortie de Figeac est compliquée. Les flèches font tourner en rond sur le parking. Les sorties de ville me difficiles. Le balisage est intégré au mobilier urbain. Ce n’est pas toujours évident.

20170704_134343

Faire un choix entre 3 voies

Sur cette étape, il faut choisir entre le GR65 et 2 variantes, celle de la vallée du Celé ou celle de Rocamadour . Une moitié des pèlerins a choisi la voie classique réputée plus facile et l’autre moitié la variante du Celé réputée plus jolie, personne ne part à Rocamadour. Je fais le choix de choisir la voie classique.

Gaïa ❤

20170703_213243.jpg

J’ai passé du temps avec Gaïa et ses maîtres ces deux derniers jours.

Les vétérinaires ne conseillent pas forcément de faire de longs voyages à pied avec les chiens. Ils souffrent du bitume, de la chaleur, des kms parcourus …. Gaïa a son caractère mais elle est affectueuse et câline quand elle a jugé à qui elle avait à faire

En quittant le gîte, ce matin, j’étais triste (ils rentrent) et elle aussi, elle a failli se faire renverser par une voiture 😦 en voulant me rejoindre.

La relation à l’animal est une richesse supplémentaire dans la vie. Je ne dis plus, un jour, j’aurai un chien mais bientôt, j’aurai un chien.

Mes chers parents, j’ai bien conscience des contraintes qu’a été notre chienne Margaux dans votre quotidien pendant des années mais rappelez vous aussi

Conseils pratiques

Hébergement

  • Gîte Ecoasis – Gréalou
  • 09 50 07 74 66
  • bonjour@ecoasis.fr
  • Demi pension : 36 €

Ce gîte est très propre et agréable. La vue est splendide et perdu au milieu de la nature. Parfait pour le repos et le calme. Il ne faut pas avoir envie de sortir au village (inexistant).  Il est équipé d’une machine à laver et d’étendoirs. J’ai lavé toutes mes affaires une troisième fois. Les propriétaires sont peu présents.

20170705_070421
Vue du gîte

 

Autres voies

A savoir : période d’affluence sur le chemin

20170704_151603

Les périodes d’affluence sur le chemin sont mai et septembre. Il est nécessaire de réserver son gîte à l’avance pour être sûr d’avoir une place.

Pour ceux qui souhaitent le faire en entier, partir en mai, fait arriver en juin à Saint Jacques, avant les grosses chaleurs en Espagne et partir en octobre, fait arriver en octobre, il fait moins chaud.

De plus, la portion la plus fréquentée sur la Via Podiensis est Le Puy – Conques : les plus beaux paysages.

En juin – juillet 2017, le chemin a rencontré une diminution de fréquentation de 30%. D’après le hébergeurs, les élections ont eu un effet. Il est habituel qu’à cette période de l’année, il n’y ait pas grand monde sur le chemin : les examens ne sont pas terminés, les vacances n’ont pas commencées.

Concrètement, depuis Conques, je ne rencontre pas beaucoup de pèlerins et depuis Figeac, plus du tout. C’est facile car il n’y a pas besoin de réserver les gîtes et on n’est pas dérangé par la foule de pèlerins. En revanche, je ne fais pas le chemin pour manger seule le soir, comme ce fut le cas à Gréalou.

Autres articles

1 commentaire sur “Compostelle : Figeac – Gréalou

Laisser un commentaire