Compostelle : Cahors

J17 : 300 m

Vendredi 7 juillet 2017

Journée de repos

Aujourd’hui, pas de balise rouge et blanche, pas de réveil matinal, pas de sac à dos, j’ai fait une pause.

Avant de partir cheminer, j’ai appliqué la méthode KonMari à ma vie pour partir l’esprit tranquille et léger. J’ai fait du tri et du rangement selon la méthode de Marie Kondo sauf que sur une étagère, j’ai laissé 3 ou 4 bricoles que je n’ai pas vraiment voulu toucher, que j’ai soigneusement évitées .

Et paf, cette semaine, le chemin me les a renvoyées en pleine figure. Comme quoi la fuite ne sert à rien, on est toujours rattrapé par la patrouille.

Retrouver ses habitudes

Alors avant de m’attaquer au rangement de mon étagère, je me suis posée. J’ai repris certaines de mes habitudes du samedi qui me font du bien.

Comme écouter les podcasts des brillantes Sophia Aram, Nicole Ferroni, Juliette Arnaud et Alison Wheeler sur France Inter. Ces femmes sont intelligentes, pertinentes, percutantes. Leurs chroniques me font réfléchir, rire, me questionner et prendre de la hauteur.

En bonne parisienne, j’ai voulu faire quelques courses dans le centre de Cahors. Sauf qu’il n’y a pas de Monop’ à Cahors ! Le plus proche est à Montauban, soit 60 km …

Il a fait une chaleur torride. J’ai juste visité la cathédrale et la vieille ville.

S’attaquer au rangement

Demain, je reprends le chemin reposée, gommée, hydrathée avec l’envie de découvrir cette deuxième partie du Lot, d’aller au gite de Lascabanes, sa propriétaire a une voix très douce au téléphone et peut être de m’attaquer à cette fouttue étagère avec ses objets un peu trop encombrants

Toutes mes chaussettes et toutes mes culottes

Je tiens à préciser à ma famille que j’ai fait presque la moitié du chemin et que j’ai encore mes trois paires de chaussettes et mes deux culottes. Comme quoi je sais faire attention à mes affaires. C’est possible !

Bon, en revanche, le couteau Laguiole confié par Pa, après avoir été huilé et aiguisé, est dans le fond d’une poubelle quelque part en Lozère ou en Aveyron. 😕. Je rappelle que c’était un couteau publicitaire, on ne savait même pas si c’était un vrai ou pas … J’en ai acheté un beau, un vrai, un magnifique à Espalion au coeur de l’Aveyron. Je te le confierai et on sera sûr qu’il restera dans la famille un bon moment. Enfin si tu ne le perds pas ou que tu ne l’oublies pas comme ta carte bancaire, tes lunettes, tes clés …

Conseils pratiques

Hébergement

Autres articles

4 commentaires sur “Compostelle : Cahors

Laisser un commentaire