Compostelle : choisir son guide

Un guide sur Compostelle, utile mais pas indispensable

Le printemps arrive et l’idée de prendre le chemin vous démange, je vous donne des conseils pour choisir le guide du Chemin de Compostelle qui vous correspondra le mieux.  En préambule, le GR65 est extrêmement bien balisé. Le guide ne sert pas à se repérer dans l’environnement mais plutôt à gérer les à-côtés de la marche : le nombre de kilomètres, les gîtes, les commerces

Je vous conseille ces 3 guides :

  • L’incontournable Miam Miam Dodo : référence des pèlerins

Le Miam Miam Dodo existe en plusieurs versions :

  • La version intégrale de la voie du Puy a, sur chaque page, une carte avec le tracé du GR, les distances en km, l’ensemble des hébergements détaillés et les services disponibles (alimentation, poste, gare …) dans les villages traversés. Il est pratique pour organiser ses étapes et ses ravitaillements. Photos au dessus et en dessous.
Miam Miam Dodo intégral
  • La version plus détaillée de la voie du Puy ( Partie1 : le Puy – Cahors et Partie2 : Cahors – St Jean Pied de Port) contient les mêmes informations que la version intégrale avec en plus des contenus historiques et surtout la courbe de niveau en fonction de la difficulté : vert : facile ; orange : moyennement difficile et rouge : difficile.

La coloration des dénivelés entraîne des conversations assez drôles entre pèlerins :  » Ce matin, c’est orange et après c’est vert. – Ok, alors ça va !, merci » ; « On vient de faire au moins du orange, là, non ? ».

Je conseille de partir avec au moins une des deux versions du Miam Miam Dodo.

Le Miam Miam Dodo a également un site internet très bien fait avec une multitude d’informations : des fiches sur les hébergements … Au cours du chemin, j’ai appris que les hébergeurs devaient payer pour être dans le guide. Si trop d’avis négatifs remontent au Miam Miam Dodo sur un gîte , il peut être supprimé du guide.

  • Le petit futé : la voie du Puy en Velay en dématérialisé sur le téléphone.

En complément du Miam Miam Dodo, je vous coneille d’acheter ce guide. Il est complémentaire au Miam Miam Dodo. Il propose un découpage en 29 étapes de la voie française, ce qui fait souvent des étapes à plus de 30 km (impossible pour moi). Je mens suis beaucoup inspirée. Il décrit le terrain, les paysages, les lieux à visiter dans les villes … En revanche, il n’y a pas de carte. Je le lisais pour préparer mes étapes.

A ma connaissance, c’est le seul guide consacré à Compostelle disponible en vente dématérialisée sous Android et Applestore.

  • Le guide Michelin Chemin de compostelle, le Puy en Velay – Saint Jean Pied de Port

Pour chaque étape, il y a une courbe de niveau, les hébergements principaux et la carte en dessous. Il propose un découpage différent du petit futé, souvent les étapes sont plus courtes. En poids, c’est le plus léger des guides. Je me suis également inspirée des étapes de ce guide Michelin. Je l’ai trouvé dans un gîte et j’ai pris des notes.

Les deux autres références :

  • Le guide de la FFRP :  bon compris entre le petit futé pour le détail du chemin : tournez à droite … et le miam miam dodo pour la carte et les distances. Je l’ai beaucoup regardé dans les gîtes et aux pauses avec les pèlerins.
  • le guide des éditions Lepère. Je ne l’ai jamais vu dans un gite, ni dans les mains d’un pèlerin.

Maintenant à vous de choisir ! 

Dans un prochain post, j’expliquerai ma technique de découpage de plans avant la marche.

Et vous pèlerins, quels guides conseillez-vous ?

Autres articles

Lili

4 commentaires sur “Compostelle : choisir son guide

Laisser un commentaire