12 janvier 2019|Autrices, Lecture, Page-turner|0 comments

Tu comprendras quand tu seras plus grande
Tu comprendras quand tu seras plus grande

Résumé du site Le Livre de Poche

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.

Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent

Une histoire de résilience, d’amour, d’amitiés, un livre plein d’humour et d’humanité, qui donne envie de savourer les petites joies de l’existence.

Rebondissement

Références générationnelles

Tu comprendras quand tu seras plus grande est le deuxième livre de Virginie Grimaldi. Le troisième que je lis (ce qui peut avoir son importance dans ma chronique). Ce livre a la même qualité que les autres ouvrages de l’autrice : il est plein de rebondissements. Etant de la même génération, il est agréable d’avoir des références communes populaires : les bonshommes de Il était une fois la vie, Dessinons la mode ou Friends.

Moins conquise que les précédents

J’ai moins accroché sur cette histoire que les deux précédentes. J’ai trouvé le roman plein de bons sentiments sur la vie de famille ou les personnes âgées, voir un peu trop qui ne m’ont pas touchés. Après avoir lu plusieurs romans de la même autrice, je suis moins surprise par les messages qu’elle souhaite transmettre. La transmission des générations est bien traitée dans le livre quoiqu’un peu trop positive.

Ne plus avoir peur, vaste sujet

En revanche, j’ai apprécié son idée de ne plus avoir peur. Ses paragraphes sur le sujet sont très bien écrits. Ils résonnent. Un exemple : « – Parce que vous ne vous faites pas confiance. Votre plus grande peur, c’est vous. [] si vous vous débarrassez de cette peur de vous même, vous n’aurez plus peur de personne. Personne ne vous fera plus souffrir si vous croyez en vous. »

Situation dans les EHPAD

Le livre décrit une maison de retraite idéale : des pensionnaires autonomes, des animations, un personnel agréable et tout sauf débordé. La situation difficile des EHPAD n’est pas traitée dans ce livre. Ce n’est pas l’objet.

Avez-vous lu et aimé ce livre ? 

Recommandations littéraires

Chroniques du blog sur les autres livres de l’autrice

La référence du livre

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi aux éditions Le Livre de Poche

Autres articles sur le blog

Partager cet article:

Laisser un commentaire