Les rêveurs de Isabelle Carré

Les rêveurs Isabelle Carré

Résumé de la maison d’édition Le livre de poche :

« On devrait trouver des moyens pour empêcher qu’un parfum s’épuise, demander un engagement au vendeur – certifiez-moi qu’il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l’odeur de leur mère, d’une maison, d’une époque bénie de leur vie, d’un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l’odeur de leur enfance… »

Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées du moment, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d’écriture.

Du talent !

J’attendais, avec impatiente, la sortie en poche du livre d’Isabelle Carré. Ce premier roman est une réussite. Il fait partie de mes coups de cœur lecture 2019L’écriture d’Isabelle Carré est délicate et sensible.

Des prix littéraires

sabelle Carré a reçu plusieurs prix littéraires en 2018 dont le Grand Prix RTL LIRE et le Grand Prix de l’Héroïne Madame Le FigaroC’est tellement mérité. Le roman est en lice pour le Prix des lecteurs Littérature 2019 du Livre de poche. Le très bon Gabriële de Anne et Claire Berest est également dans la sélection.

J’ai particulièrement aimé l’écriture d’Isabelle Carré. Sa recherche de métaphores pour décrire des sentiments ou des sensations est une révélation. « Il a devant lui une équation mystérieuse, un problème à résoudre, et il ne veut surtout pas qu’un autre le fasse à sa place. ». La fluidité de l’écriture se ressent à la lecture du roman.

Rêve et amour

L’autrice raconte son enfance dans une famille de rêveurs« Certains adultes s’inquiètent de voir les enfants rêvés. Mon père, lui, nous assure régulièrement du contraire : « On ne réussit jamais mieux que ses rêves » ». Malgré les tragédies traversées, l’amour est le fil conducteur du livre. Il se niche partout et sous toutes ces formes.

Ce roman est dans la veine de En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut. Une folie familiale où se conformer à une norme n’est pas un principe éducatif. C’est une bouffée de liberté malgré les thèmes abordés. Le lecteur a envie d’être une petite souris pour visiter le vaste appartement parisien de l’enfance.

Les rêveurs intègre la liste des livres que j’ai plaisir à offrir.

Je recommande fortement sa lecture.

Avez-vous lu et aimé ce livre ?

Recommandations littéraires

Référence du livre :

Les rêveurs de Isabelle Carré aux éditions Le livre de poche

Prix des lecteurs L’express /BFM TV 2018

Grand Prix RTL LIRE 2018

Grand Prix de l’Héroïne Madame Le Figaro 2018

Livres primés en 2018

Autres articles du blog

4 commentaires sur “Les rêveurs de Isabelle Carré

Laisser un commentaire