Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois

La référence du livre

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois aux éditions de L’Olivier

Prix Goncourt 2019

Injustice

Prix Goncourt

Le Prix Goncourt est une référence dans le monde de la littérature. Celui qui fait vendre des livres. Je préfère lire le Prix Goncourt des lycéens. Je me retrouve plus dans leurs choix.

A LIRE : Le prix Goncourt des lycéens 2019 : Les choses humaines de Karine Tuil

Des livres lus à la rentrée littéraire 2019, mon choix s’arrête sur Le Ghetto intérieur de Santiago H Amigorena. L’histoire d’un homme exilé en Argentine devenu muet quand il apprend l’horreur du ghetto de Varsovie.

Alors, pourquoi lire Dubois ?

J’ai eu envie de lire Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon car j’aime le titre et j’ai entendu Jean-Paul Dubois au micro de Léa Salamé. Il a piqué ma curiosité.

En interview après avoir obtenu son prix, Jean-Paul Dubois explique qu’il a acheté sa liberté et que ce prix représente ça. Il a toujours fait le choix de trouver un travail où il a la possibilité de se réveiller naturellement, sans réveil. Etre propriétaire de sa vie. Intéressant, non ?

L’enfermement

Jean-Paul Dubois raconte l’histoire de Paul, emprisonné à Montréal avec son colocataire attachant mais dingue. A mesure de l’avancée de l’histoire, on découvre la vie de Paul et la raison de son enfermement. De son enfance passée au bord de la Garonne à Toulouse jusqu’à l’accession à la nationalité canadienne et passant par l’église ensablée de Skagen. Paul perd au fur et à mesure du récit son père, sa femme, son chien et bien plus.

Je ne peux pas trop en dire car il m’a fallu arriver au vingt dernières pages pour apprécier le roman et son essence. Je ne veux pas divulgacher la fin. Il questionne sur qu’est ce qu’une vie et comment les petits actes du quotidien ont des impacts sur une vie.

Avez-vous lu et aimé ce livre ?

Interview de Jean-Paul Dubois

Ecouter Jean-Paul Dubois invité dans le 7/9 de France Inter le 5 novembre 2019, au lendemain du Prix Goncourt.

Résumé de la maison d’édition

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

Histoire d’une vie, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est l’un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu’animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustice.

Autres articles

Laisser un commentaire