La vie en chantier de Pete Fromm
La vie en chantier de Pete Fromm

La vie en chantier de Pete Fromm

la vie en chantier

La référence du livre

La vie en chantier de Pete Fromm aux éditions Gallmeister

Un très beau roman

Il y a des livres qui vous réconcilie avec la lecture. Celui-ci en fait partie. Ces dernières semaines, avec les grèves et les fêtes, j’ai eu moins envie de lire. Des fois, il faut attendre les vingt dernières pages d’un livre pour lui trouver une aura, un moment inattendu, une idée. Le dernier Goncourt, Tout le monde n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois m’a fait cet effet. La vie en chantier, je ne l’ai pas lâché du début à la fin.

Ce roman est édité par les éditions Gallmeister, une référence des lettres américaines et de grands espaces. En effet, l’action du livre se déroule dans le Montana. Pete Fromm nous fait sentir le passage de saisons et décrit une nature étendue.

Dès les premières pages, l’auteur nous plonge le quotidien de Marnie et Taz, amoureux et habitants une maison en chantier. Son écriture et fluide et rapide, un véritable page turner. On sent le drame arriver par petites touches. Lorsque Marnie décède en mettant au monde Midge, Taz doit faire face et s’occuper de sa fille.

Ce roman est plein de tendresse et émouvant sans tomber dans la romance. L’intrigue est la même que dans le roman de Laure Manel, La mélancolie du kangourou, mais le talent pour la raconter n’est pas du tout le même.

Pete Fromm a écrit un très beau texte. Je vous le recommande.

Résumé de la maison d’édition :

Marnie et Taz ont tout pour être heureux. Jeunes et énergiques, ils s’aiment, rient et travaillent ensemble. Lorsque Marnie apprend qu’elle est enceinte, leur vie s’en trouve bouleversée, mais le couple est prêt à relever le défi. Avec leurs modestes moyens, ils commencent à retaper leur petite maison de Missoula, dans le Montana, et l’avenir prend des contours plus précis. Mais lorsque Marnie meurt en couches, Taz se retrouve seul face à un deuil impensable, avec sa fille nouvellement née sur les bras. Il plonge alors tête la première dans le monde inconnu et étrange de la paternité, un monde de responsabilités et d’insomnies, de doutes et de joies inattendus.

Lili

Trentenaire parisienne voyageuse et féministe Imparfaite, libre et joyeuse

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire