Chroniques de jeunesse – Guy Delisle

Après Shenzhen, je vous présente Chroniques de jeunesse de Guy Delisle. La surprise de ce début d’année.

Chroniques de jeunesse - Guy Delisle
Chroniques de jeunesse – Guy Delisle

A LIRE : Le photographe – Emmanuel Guibert

La découverte de l’usine

Après avoir chroniqué Shenzhen, j’ai découvert que Guy Delisle venait de sortir un nouveau récit autobiographique en écoutant l’émission Par Jupiter !. Le lendemain matin, en pyjama, je me suis précipitée dans la librairie de BD en face de mon immeuble.

Comme vous le savez, Guy Delisle est un de mes auteurs de BD préférés. J’ai été un peu déçue en prenant l’exemplaire tendu par la vendeuse car le tome est tout fin. Il fait maximum 150 pages. Je préviens les aficionados.

Dans ce tome, Guy Delisle raconte une expérience de jeunesse : travailler à l’usine les mois d’été pour gagner un peu d’argent. Il passe trois étés à l’usine de papier près de chez lui.

Il nous fait partager sa découverte de la fabrication du papier mais surtout le travail harassant et répétitif de l’usine. Des collègues moyennement intéressants voir pour certains borderline.

Dans cet album, je n’ai pas retrouvé la géopolitique que j’apprécie tant dans les précédents albums.

Ses planches sont celles que l’on connaît dorénavant avec les nuances de gris avec une touche de orange.

Après avoir partagé sa vie de père de famille, Guy Delisle partage son adolescence, la relation compliquée avec son père, sa passion pour le dessin et les prémices de sa future carrière. Le voir assis face à sa table à dessin nous font penser à L’Arabe du futur de Riad Sattouf.

Ce n’est pas le meilleur album que j’ai lu de Guy Delisle mais je reste toujours aussi fan de son travail. Mon préféré reste : Chroniques de Jérusalem. Je vous en parle bientôt.

Vous avez envie de le lire ? Vous l’avez lu ?

Résumé de la maison d’édition

La Birmanie, Jérusalem et maintenant le passé… Avec la justesse et la finesse qu’on lui connaît, Guy Delisle nous entraîne pour un 3e voyage, dans son Québec natal, au coeur d’une usine à papier où il fut employé. Vous ne le saviez peut-être pas mais avant d’être un célèbre auteur de bandes dessinées, le jeune étudiant Guy Delisle a travaillé trois étés dans une usine à papier. À partir de cette expérience de jeunesse, il dresse un portrait drôle et tendre du monde du travail et questionne les relations qu’il entretient avec son père, lui-même salarié dans l’usine.

Chroniques de jeunesse – Guy Delisle aux éditions Delcourt

Guy Delisle sur le blog

%d blogueurs aiment cette page :