Aujourd’hui, je vous présente Code 93 d’Olivier Norek.

Un très bon premier polar

Je lis très peu de polar. Avant de commencer Code 93, j’ai entamé Sur l’autre rive d’Emmanuel Grand conseillé par ma sœur et mon père. Il m’est tombé des mains. Long et poussif. J’ai abandonné et j’ai pris un Norek de ma PAL.

Oui, j’en lis très peu mais je lis Olivier Norek. J’ai beaucoup aimé Surface. Mon père m’a déconseillé Code 93 en me disant « Alors celui-ci, non. Il y a du sang ».

Mon envie a dépassé ma peur. J’aime le style d’Olivier Norek. Derrière l’enquête, son propos est toujours politique et engagé. Pas juste de l’hémoglobine pour le plaisir.

Dans ce livre, Olivier Norek a créé le capitaine Coste et son équipe. Ils bossent en Seine Saint Denis. Un jour, un cadavre sort vivant de l’Institut médico-légal et des morts n’ont jamais existé.
L’intrigue est bien ficelée et rythmée.
L’auteur montre les difficultés du 93 malmené de tous les côtés.

Je vous recommande fortement ce livre. Bon oui, j’ai fermé les yeux à certains moments et sauté quelques paragraphes de descriptions macabres.

Code 93 est le premier tome d’une trilogie.

Vous l’avez lu et aimé ?

Code 93 - Olivier Norek
Code 93 – Olivier Norek

Résumé de la maison d’édition

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le « Code 93 » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

« Un scénario qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. Du grand art de polar. » L’Express

« On ressort bluffé par ce thriller. » Le Figaro (Coup de cœur de l’année)

Code 93 – Olivier Norek aux éditions Pocket

Olivier Norek sur le blog