Cette année, j’ai eu le plaisir d’écouter le Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky à Radio France. Œuvre hors norme qui fît scandale en 1913 pour sa première représentation au Théâtre des Champs Élysées. Dans En avant la musique Stravinsky, Lionel Esparza raconte Igor Stravinsky.

Sacré Stravinsky 

Lionel Esparza réalise un de mes rêves en retraçant la vie du compositeur russe dans un petit livre abordable (pour les non musiciens) au style rythmé (pas une seconde d’ennui).

Igor Stravinsky a une vie passionnante toute en contradiction. Le cœur sur la main avec ses mains et radin, homme à femmes et époux attaché à la sienne, alcoolique et méthodique dans sa manière de composer, russe et américain…

Né en 1882 à Saint Pétersbourg, il traversera une grande partie du XXème siècle en mourant en 1971 aux Etats-Unis. Homme de caractère, il côtoie les plus grands de Picasso, à Chanel en passant par tous les compositeurs de son époque. Sa rencontre avec Serge Diaghilev, créateur et impresario des ballets russes change sa vie. Il compose de très grandes œuvres comme L’Oiseau de feu, Petrouchka, le Rossignol et La symphonie des Psaumes.

Une de ses phrases célèbres que j’adore est « Débrouillez vous pour vous faire commander ce que vous avez envie d’écrire. »  Tout est dit. Musicien éclairé, il dira de Parsifal de Richard Wagner :  » la musique y est exceptionnelle ». 

Je vous recommande ce livre pour le voyage dans la musique et dans le vingtième siècle.

Vous l’avez lu ? Vous avez envie de le lire ?

Résumé de la maison d’édition

Flamboyant, complexe, autoritaire, inspiré… et tant d’autres mots collent à la peau d’Igor Stravinsky (1882-1971), compositeur de génie et père de la modernité au XXe siècle.

Menant une vie aussi surprenante et survoltée que ses partitions, l’artiste comme l’homme refusa toujours de choisir entre exigeance artistique et succès populaire; plaisir et austérité; tradition familiale et liberté sexuelle.

Cosmopolite tant dans son art et ses mœurs, Stravinsky traverse les frontières : Russe d’origine, amoureux de Venise, nomade musical, Français d’adoption pendant les Années folles, il s’installe aux États-Unis à la fin de sa vie. Au cœur de ces mille oscillations, une seule constante : ne jamais abdiquer sur le désir, qu’importe le prix à payer. Après ses débuts scandaleux avec Le Sacre du printemps, en 1913, Igor entreprend un itinéraire musical en perpétuelle réinvention. Joueur insaisissable, il badine avec les styles, théâtralise sa création, en revendique l’insouciance.

Éternellement futuriste, le maître Stravinsky nous donne aujourd’hui encore la plus belle leçon qui soit : la soif inextinguible, joyeuse et implacable d’une liberté sans condition.

Agrégé de musicologie, Lionel Esparza est producteur et animateur à France Musique. Depuis 2019, il y présente l’émission Relax ! Il est notamment l’auteur de L’Esprit du poker (Zones, 2014) et Le Génie des Modernes (Premières Loges, 2021).

En avant la musique ! Stravinsky – Lionel Esparza aux éditions Radio France et Equateurs

Stravinsky Saison 22/23

Musique sur le blog

Saison 22/23 sur le blog

TOP Philharmonie de Paris

Philharmonie de Paris

TOP Opéra de Paris

Opéra de Paris

TOP Radio France

Auditorium Radio France