Les choses humaines de Karine Tuil
Les choses humaines de Karine Tuil

Nécessaire

Les lycéens font toujours de très bons choix pour attribuer leurs prix. Dans les choses humaines, Karine Tuil aborde la question du viol et son traitement par la justice. L’autrice s’est inspirée de l’affaire de Stanford en 2016 pour écrire son roman. Le pouvoir, la domination et l’impunité sont les moteurs du livre. Une époque, la nôtre. A lire.

Le livre Sans consentement, enquête sur le viol de Jon Krakauer est saisissant. Il décrit la culture du viol dans les universités américaines.

Vous l’avez lu ?

Résumé de la maison d’édition

Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale.

Le sexe et la tentation du saccage, le sexe et son impulsion
sauvage sont au cœur de ce roman puissant dans lequel Karine Tuil interroge le monde contemporain, démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire et nous confronte à nos propres peurs. Car qui est à l’abri de se retrouver un jour pris dans cet engrenage?

Les choses humaines de Karine Tuil aux éditions Gallimard

En savoir + : l’interview de Karine Tuil

Augustin Trapenard a reçu Karine Tuil, le 3 décembre 2019 dans l’émission Boomerang. A écouter.

Livres du Goncourt des lycéens sur le blog