Les impatientes – Djaïli Amadou Amal

Aujourd’hui, je vous présente le dernier Prix Goncourt des lycéens : Les impatientes de Djaïli Amadou Amal.

Les impatientes Djaïli Amadou Amal
Les impatientes Djaïli Amadou Amal

Un très bon roman

Le prix Goncourt des lycéens 2020 est un très bon choix ! Je l’écris tous les ans, mais ça se révèle à chaque fois vrai. Les lycéens ont très bon goût. Je leur fais confiance pour lire de très bons livres.

Après Les choses humaines de Karine Tuil sur le viol et le consentement, Les impatientes est un livre sur la polygamie et la domination masculine au Cameroun.

La société camerounaise est basée sur le patriarcat. La condition de certaines femmes est très difficile. Le roman suit trois destins de femmes lors de mariages polygames. 

La première de ses femmes, Ramla, étudiante, est mariée de force par son père à un ami de celui-ci. Elle devient sa deuxième épouse alors qu’elle sort du lycée. Amoureuse d’un garçon de son âge, on lui refuse ce mariage pour un homme beaucoup plus vieux qu’elle. Ce mariage arrange les affaires de son père.

La deuxième de ses femme, Hindou est mariée de force, par son père a son cousin alcoolique. Elle deviendra le souffre douleur de son mari.

Enfin la troisième femme, Safira est la coépouse de la première qui voit Ramla arriver dans son foyer alors que son mari est monogame depuis une vingtaine d’années. 

La domination masculine

Ce livre est bouleversant car l’auteure raconte le traitement réservé aux filles dans la société camerounaise au nom de la religion. La femme est dominée par l’homme du jour de sa naissance à sa mort. Elle n’a aucun échappatoire. Elle est élevée pour servir les hommes : son père, son frère, son cousin puis son mari. Elle est éduquée à rester patiente à tout ce qui lui arrive et à ne pas protester.

Ce roman est dur. Certaines scènes sont violentes. Le lecteur est dans la tête des trois femmes. L’écriture de Djaïli Amadou Amal fait éprouver tout ce que vivent et ressentent ces femmes. Les maris font régner la terreur au sein de leurs foyers.

L’autrice a écrit un grand livre sur la domination. Son récit est court. Les pages se tournent les unes après les autres sans respirer. C’est un de mes coups de cœur de ce début d’année. Je le recommande vivement.

Vous l’avez lu ? Vous avez envie de le lire ?

Résumé de la maison d’édition

Trois femmes, trois histoires, trois destins liés. Ce roman polyphonique retrace le destin de la jeune Ramla, arrachée à son amour pour être mariée à l’époux de Safira, tandis que Hindou, sa sœur, est contrainte d’épouser son cousin. Patience ! C’est le seul et unique conseil qui leur est donné par leur entourage, puisqu’il est impensable d’aller contre la volonté d’Allah. Comme le dit le proverbe peul : « Au bout de la patience, il y a le ciel. » Mais le ciel peut devenir un enfer. Comment ces trois femmes impatientes parviendront-elles à se libérer ?

Mariage forcé, viol conjugal, consensus et polygamie : ce roman de Djaïli Amadou Amal brise les tabous en dénonçant la condition féminine au Sahel et nous livre un roman bouleversant sur la question universelle des violences faites aux femmes.

Les impatientes de Djaïli Amadou Amal aux éditions Emmannuelle Collas

Prix Goncourt des lycéens 2020

Le Prix Goncourt des lycéens sur le blog

%d blogueurs aiment cette page :