Aujourd’hui, je vous parle d’un roman jeunesse mythique : Oh, boy ! de Marie-Aude Murail. Je ne l’ai pas encore lu et quel oubli car il est GENIAL ! Si vous suivez, vous savez que j’aime cette auteure jeunesse. Ses romans sont aussi bien pour les adolescents que pour les adultes. Elle a un style unique.

Un coup de cœur !

Dans Oh, boy !, Marie-Aude Murail raconte l’histoire du clan Morlevent : trois enfants dont la mère vient de se suicider et placés dans un foyer. La juge pour enfant, croqueuse de chocolat va se mettre à la recherche d’un tuteur et d’un mode de garde pour ne surtout pas séparer la fratrie soudée. Les enfants vont faire la rencontre de leur demi-frèreet demi-soeur.

Ce roman ne laisse pas insensible. Les trois enfants âgés de 14, 8 et 5 ans sont touchants par leurs signes distinctifs. Marie-Aude Murail les caractérise à sa façon : surdoué, binoclarde et très belle. Elle sait rendre ses personnages attachants en traitant un sujet de fond : la tutelle et la garde, l’homosexualité… Comme à son habitude, l’auteure construit son intrigue sans temps mort.

Ce roman a reçu 28 prix littéraires et a été adapté au théâtres. Je suis curieuse de le voir en spectacle.

Je vous recommande très fortement la lecture de ce livre de 200 pages. Un best seller.

Vous avez envie de le lire ? Vous l’avez lu ?

Oh, boy ! Marie-Aude Murail
Oh, boy ! Marie-Aude Murail

Résumé de la maison d’édition

Ils sont frère et sœurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu’on ne les séparerait pas. Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac. Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu’elle existe. Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d’avoir. Signe particulier : fait vivre des histoires d’amour torrides à ses Barbie. Ils n’ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. À cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L’une n’est pas très sympathique, l’autre est irresponsable, et… Ah, oui ! ces deux personnes se détestent.

L’adaptation théâtrale de Oh, boy ! par Olivier Letellier, a reçu le Molière du spectacle jeune public 2010.

Oh, boy ! de Marie-Aude Murail aux éditions l’Ecole des loisirs