Surface – Olivier Norek

Aujourd’hui, je vous présente un roman policier : Surface – Olivier Norek. Decazeville comme lieu d’intrigue. Une très bonne surprise !

Surface - Olivier Norek
Surface – Olivier Norek

A LIRE : La serpe – Philippe Jaenada

Suspense garanti

Le polar : pas mon genre

Comme je l’ai déjà écrit, le polar n’est pas mon genre préféré. J’en lis occasionnellement et toujours recommandé par un proche. Je n’aime pas lire des scènes macabres et des descriptions de corps humains mutilés. La violence du monde réel me suffit largement. Je ne lis pas pour me faire peur.

Ma famille en lit. Particulièrement, ma sœur Nathalie qui en parle dans l’épisode 1 du podcast. Elle recommande des livres à mon père lecteur.

Pour noël 2019, j’ai offert Surface à mon père. Les critiques étaient bonnes. Il a reçu Prix Maison de la presse 2019. J’avais aussi lu une bonne critique de Margaux Motin sur instagram.

Quelques semaines après Noël, mon père l’a lu et beaucoup aimé. Il m’a encouragé à le lire en me disant que l’héroïne lui rappellait un peu sa fille. Une histoire de fût qui remonte un jour à la surface. Un cadavre à l’intérieur. Il a réussi à susciter ma curiosité, pas vous ?

Après, vous connaissez la suite, je remonte à Paris avec le livre, je le pose sur une étagère et je l’oublie. La perspective de rentrer pour noël chez mes parents et donc de descendre le livre, me font ouvrir le livre, hier soir, en allant prendre mon bain. Pas totalement convaincue que ça me plaise.

Erreur, énorme erreur, au bout de 30 pages, j’étais conquise ! Olivier Norek a un sacré talent pour écrire une intrigue à suspense. Je n’ai pas décroché sauf pour manger et dormir. Je viens de le finir à midi.

Point de départ

La capitaine Chastain se fait tirer dessus lors de l’interpellation d’un dealer en région parisienne. Après sa reconstruction faciale, défigurée, elle est bannie du Bastion et envoyée à Decazeville pour faire un rapport sur la police locale.

Decazeville

Decazeville entre Livinhac le Haut et Figeac
Decazeville

Alors, je fais une pause géographique. Connaissez-vous Decazeville ? Connaissez-vous l’Aveyron ?

Pour être passée à Decazeville, un dimanche midi de juillet 2017 en faisant le chemin de Compostelle, je vous confirme que cette ville est sinistrée. J’ai le souvenir d’une petite ville fantôme avec beaucoup de pas de porte à louer. La désertification du centre ville était une réalité en 2017. Je n’y suis pas retournée depuis. Pas envie.

A LIRE : Compostelle : Etape Conques – Livinhac-Le-Haut en passant par Decazeville

En revanche, les paysages vallonnés de l’Aveyron sont un très beau souvenir. Ils sont magnifiques. Olivier Norek les met bien en valeur dans son roman.

Le village et le lac d’Avalone sont fictifs. Ils n’existent pas mais la tranquillité et la vie locale ressemble à ce que j’ai pu voir en marchant.

Une bonne intrigue

L’intrigue du roman est très bien faite. Je me suis laissée porter par l’histoire non sanguinaire. Quand ce fut remonte à la surface, les habitants sont surpris et les vieux souvenirs remontent à la surface. Noémie Chastain se voit confier l’enquête.

Les personnages sont bien décrits et leurs psychologies étudiées. L’écriture d’Olivier Norek est fluide. Il nous embarque et on ne décroche plus. Le lecteur souhaite connaître la fin.

Comment ne pas s’attacher au personnage principal ? Noémie qui se reconstruit loin de Paris au milieu de la nature. Elle retrouve sa personnalité au fil des pages, trouve un nouvel équilibre au milieu de ses collègues. Se répare physiquement et psychiquement avec eux et un chien malmené lui aussi.

Je ne vois pas où mon père voit de similitude avec sa fille…

Bref, je vous recommande Surface. A lire et à offrir. J’ai envie d’en lire un autre. Quel livre d’Olivier Norek me recommandez-vous ?

Le livre est disponible en format poche.

Vous avez envie de le lire ? Vous l’avez lu ?

Résumé de la maison d’édition

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.

Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Avec Surface, Olivier Norek nous entraîne dans une enquête aussi déroutante que dangereuse. Un retour aux sources du polar, brutal, terriblement humain, et un suspense à couper le souffle.

Surface – Olivier Norek aux éditions Pocket

Lauréats du Prix Maison de la Presse sur le blog

Livre d’Olivier Norek sur le blog

Impact

Impact Olivier Norek
Impact Olivier Norek

Chronique du livre sur le podcast

%d blogueurs aiment cette page :